Droit de l'enfant - le délégué général

Imprimer la page

Les défenseurs des enfants européens du réseau ENOC appellent à une action urgente pour protéger les droits des enfants en Ukraine

28.02.2022 15:56 Il y a : 118 days

Les défenseurs des enfants européens du réseau ENOC appellent à une action urgente pour protéger les droits des enfants en Ukraine


Le réseau européen des Défenseurs des enfants (ENOC) exprime ses plus vives inquiétudes concernant la sécurité et le bien-être des enfants pris au piège  de la guerre déclenchée en Ukraine et réitère son soutien et sa solidarité au Commissaire aux droits humains du Parlement ukrainien dans son rôle de protéger et promouvoir les droits des enfants et des jeunes.

Au cours des 8 dernières années, le Commissaire du Parlement ukrainien aux droits humains n'a cessé de rappeler que le conflit armé dans l'est de l'Ukraine avait un impact délétère sur les droits des enfants. Les opérations militaires actuelles qui touchent l'ensemble du territoire ukrainien ne feront qu'aggraver la situation déjà fragile dans laquelle se trouvaient trop d’enfants. (…)

Environ 200 000 enfants ont été déplacés à l'intérieur du pays depuis 2014 et ce nombre augmentera considérablement dans les prochains jours et les prochains mois. Le Commissaire a formulé des recommandations concrètes pour garantir à ces enfants l'accès et la jouissance de leurs droits en vertu de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant.

Les conflits armés violent tous les droits de l'enfant : le droit à la vie, le droit de vivre dans une famille unie, le droit à la santé et à l'éducation, le droit à la protection contre toutes les formes de violence et d'exploitation, y compris les abus sexuels, le droit de recevoir une assistance humanitaire.

Tenant compte de l'urgence de la situation ainsi que du fait qu'il existe déjà des rapports faisant état de victimes chez les enfants et les jeunes, ENOC appelle :

  • La Russie à cesser immédiatement son invasion pour protéger la vie, la sécurité et le bien-être des enfants. Alors que la Russie et l'Ukraine ont ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, il est impossible pour le gouvernement ukrainien de protéger les droits de ses enfants citoyens dans des conditions de guerre ;
  • Toutes les parties impliquées dans le conflit à s'abstenir de toute action qui mettrait en danger la vie, la sécurité et le bien-être des enfants et compromettrait leurs droits. Les enfants doivent continuer à avoir accès aux biens et services essentiels et à une éducation et une enfance dans un environnement sûr ;
  • Toutes les parties concernées à veiller à ce que l'aide humanitaire parvienne rapidement et en toute sécurité aux enfants et aux familles dans le besoin. ENOC et ses membres coopéreront avec les organisations internationales compétentes pour fournir un soutien et une assistance humanitaire aux enfants et aux jeunes les plus vulnérables d'Ukraine ;
  • Les membres d'ENOC voisins de l’Ukraine qui ont déjà exprimé leur volonté d'accepter des réfugiés et les gouvernements de tous les autres membres d'ENOC à partager leurs responsabilités et à ouvrir leurs frontières aux enfants et aux familles réfugiés d'Ukraine. Plus que tout, les enfants ont besoin de paix et de sécurité.

(…)

Il est maintenant temps pour toutes les institutions et tous les gouvernements européens de prouver collectivement leur dévouement et leur engagement envers la Convention internationale relative aux droits de l’enfant et de démontrer activement leur empathie et leur volonté de protéger les enfants de cette situation dramatique.

En tant que médiateurs pour enfants, dans chacun de nos pays, nous nous efforcerons, dans le cadre de nos attributions, de veiller à ce que ces engagements soient tenus par nos gouvernements.

En tant que réseau, nous restons vigilants pour offrir notre assistance et notre expertise de toutes les manières possibles.

https://enoc.eu/?p=4492