Droit de l'enfant - le délégué général

Imprimer la page

Bruno Humbeeck rejoint l'événement du Délégué général : Autorité, il leur faudrait une "bonne guerre" le 31 mai à la Tricoterie de Bruxelles.

25.05.2023 13:30 Il y a : 199 days

Bruno Humbeeck rejoint l'événement du Délégué général : Autorité, il leur faudrait une "bonne guerre" le 31 mai à la Tricoterie de Bruxelles.


Autorité : il leur faudrait "une bonne guerre"! 

Un événement du Délégué général aux droits de l’enfant avec Bruno Humbeeck le 31 mai 2023 à la Tricoterie


Tous les jours nous sommes renvoyés à des clichés, des stéréotypes, des croyances, voire à la pseudo « sagesse populaire » qui définissent, à grands coups d’affirmations plus ou moins dogmatiques, ce qui est « bon pour les enfants », ce qui est sensé leur « faire du bien ». « On a toujours fait comme ça » vient souvent donner du crédit à des pratiques qui parfois vont jusqu’à infliger une de la violence, sous différentes formes, dans les rapports de pouvoir entre adultes et enfants sous prétexte d’ « autorité », qu’elle soit parentale ou autre. 

A l’inverse, nous sommes de plus en plus souvent confrontés à des familles ou des professionnels des secteurs de l’enfance, de l’enseignement, de la jeunesse ou de l’aide à la jeunesse qui se plaignent, parfois légitimement, du fait qu’ils et elles « ne savent plus quoi faire » avec les enfants et des jeunes qui ne « respecteraient plus aucune forme d’autorité », qui ne respecteraient plus les adultes en général. Au point qu’il se trouve aujourd’hui des figures d’autorité, notamment académiques, pour confondre l’intérêt supérieur et le culte de l’enfant. Deux notions qui sont pourtant diamétralement opposées et n’ont aucun lien l’une avec l’autre. 

Le Délégué général aux droits de l’enfant vous invite donc à un grand atelier en plénière où toutes les personnes présentes, sans exception, peuvent participer à tout moment de leur place singulière : professionnels des secteurs concernés, représentants des mondes académique, politique, associatif, des institutions ou autres mais aussi experts du vécu et témoins du réel. Parmi les intervenant.e.s : Bruno Humbeeck (Psychopédagogue), Benoît Tielemans (Chercheur spécialisé en santé mentale et résilience des jeunes), Michèle Masil (Directrice de l'école fondamentale Tivoli), Isabelle Seret (Sociologue clinicienne spécialiste en victimologie) et bien d'autres.

La matinée se déroulera en trois parties étroitement liées pour aborder la question de l’autorité dans la famille, à l’école et dans les institutions de l’aide à la jeunesse, notamment. Chaque chapitre de cette rencontre sera introduit par des paroles d’enfants et de jeunes pour définir l’autorité, qui l’incarne et comment, ce qu’elle produit comme effets et conséquences, à quoi elle sert, dans quelles circonstances, comment elle est vue et acceptée par les uns et les autres. La parole sera ensuite donnée au public présent en commençant toujours par un.e témoin, un.e expert.e pour creuser les fondations des discussions qui suivront.

Avec la participation de Impulsion ASBL (service de formations et de supervisions pour les professionnel.le.s de l’aide à la jeunesse) et École de Tous ASBL qui vous accompagneront pour les suites concrètes du projet. 

La date retenue pour l’événement est le 31 mai prochain, entre 9 et 13 heures. 

Le lieu du rendez-vous : La Tricoterie, Rue Théodore Verhaegen 158, 1060 Bruxelles.

Nous vous attendrons avec le petit déjeuner et nous vous offrirons le lunch pour terminer la rencontre sur une note informelle qui permettra de poursuivre les échanges. 

Il est indispensable de réserver car le nombre de place est compté. L’adresse électronique pour ce faire est la suivante : dgde(at)cfwb.be en précisant : « Projet autorité », les noms et prénoms des personnes qui veulent s’inscrire ainsi que leur profession, la structure pour laquelle elles travaillent ainsi qu’une adresse email et un numéro de portable. Nous vous confirmerons l’inscription dans les meilleurs délais.