Droit de l'enfant - le délégué général

Imprimer la page

Webin@ire#5 du Délégué général : "Repenser l'école comme lieu de bien-être" - Note de synthèse

20.05.2021 14:19 Il y a : 156 days

Webin@ire#5 du Délégué général : "Repenser l'école comme lieu de bien-être" - Note de synthèse


Bonjour,

Vous trouverez, attaché à ce message, la note de synthèse du webin@ire#5 du Délégué général aux droits de l'enfant intitulé : "En temps de pandémie, repenser l'école comme lieu de bien-être, changer de paradigme", organisé le 3 mai dernier, en collaboration avec la Fédération des Associations de Parents de l'Enseignement Officiel et le Comité des Elèves Francophones. 

Les participant.es ont pu entendre les interventions de trois expert.es pour poser un cadre à la réflexion en ateliers :

Philippe MEIRIEU, chercheur, essayiste et homme politique français, spécialiste de l’éducation et de la pédagogie ;   

Aleksandra KOKAJ, enseignante à l’école Decroly et coordinatrice pédagogique à l’École Plurielle Maritime ;

Logan VERHOEVEN, coordinateur du Comité des Élèves Francophones (CEF)

L’enregistrement vidéo des intervenant.es est déjà disponible sur la chaîne YouTube du Délégué général aux droits de l’enfant que vous trouverez sous ce lien https://www.youtube.com/channel/UCSA1cB79yD8RrPoeg6bctCw/featured​. Nous vous invitons à vous y abonner pour rester informé.es à propos de l'actualité et des activités de notre institution. 

 

Lors du webinaire, des ateliers, de trente minutes chacun, ont traité de deux questions distinctes en lien avec les urgences, à court et moyen terme, pour les enfants et les jeunes à l’école : d’abord pour envisager la meilleure manière d’organiser la fin de l’année académique 2020/2021 en tenant compte de leurs difficultés; ensuite sur les aménagements nécessaires pour permettre une rentrée de septembre dans le meilleur intérêt des élèves.  

La synthèse de ces ateliers se trouve dans ce document

L'équipe du Délégué général se tient à votre disposition pour des précisions ou des commentaires à propos de ce texte. 

Bonne lecture!