Droit de l'enfant - le délégué général

Imprimer la page

Informer et conscientiser aux enjeux scolaires : la Campagne « Marguerite »

Depuis plusieurs années, le Délégué général est saisi de plaintes concernant les inscriptions en première année du secondaire. Pour faire face aux discriminations subies par de nombreux élèves,  le nouveau décret contenant les dispositions relatives aux inscriptions en première année commune de l’enseignement secondaire ordinaire a été voté le 17 mars dernier. Ce décret entend répondre plus particulièrement à trois objectifs : organiser le processus d’inscription de manière à limiter la tension entre les places disponibles dans certains établissements et l’importance de la demande les concernant ; assurer l’égalité d’accès à l’ensemble des établissements et l’égalité de traitement dans le processus d’inscription ; promouvoir la mixité sociale, culturelle et académique et lutter contre les mécanismes de relégation.

Toutefois, en pratique, de nombreux freins subsistent à une demande d’inscription et les discriminations constatées, particulièrement en milieu populaire, constituent le point de départ de la campagne de sensibilisation et d’information coordonnée par Infor Jeunes Laeken, lancée début 2011. En effet, diverses irrégularités ont encore été constatées par les associations actives sur le terrain.

L’objectif de la campagne est donc double : d’une part informer sur les modalités et aspects techniques du décret et d’autre part sensibiliser aux enjeux de l’école et promouvoir une plus grande mixité sociale à l’école. Le public visé reprenait les jeunes et les parents principalement issus des milieux populaires ainsi que les professionnels travaillant avec ce public.

Partageant ces préoccupations, le Délégué général s’est associé à cette campagne afin de promouvoir et de faire connaître le nouveau décret inscriptions. La campagne Marguerite 2012 a par ailleurs été relancée le 8 décembre dernier.

Pour clôturer ce projet, un brunch festif a été organisé sur la place Flagey au mois de mars 2011. Tout au long de cette journée, SOS Jeunes-Quartier Libre AMO a recueilli la parole de jeunes, de professionnels, de parents ou encore d’étudiants s’exprimant sur l’école de leurs rêves.


http://www.sosjeunes.be/spip.php?article209

http://inforjeunes-bxl.be/sans-egalite-on-va-droit-dans-le-mur-3/