Droit de l'enfant - le délégué général

Imprimer la page

Petite enfance

La petite enfance concerne généralement les enfants depuis leur naissance jusqu’à l’âge de 6 ans. Les enjeux qui se jouent à cette période sont certainement les plus importants pour l’avenir et nécessitent dès lors la plus grande attention. En effet, il est actuellement clairement prouvé que la qualité de l’environnement et des interactions avec l’entourage jouent un rôle décisif sur le développement de l’enfant.

La petite enfance, par sa vulnérabilité particulière, représente une période très critique en ce qui concerne les droits de l’enfant. Il convient, dès le départ, de tout mettre en œuvre pour développer au mieux l’énorme potentiel positif de chaque enfant.

La protection du bébé et de sa maman commence dès le début de la conception. Si vous souhaitez des conseils et un aperçu des aides disponibles au cours de cette période, vous pouvez consultez la section du site ONE consacrée à l’information des parents. Tout ce qui concerne la protection sociale de la femme enceinte, ainsi que la législation relative aux congés de maternité est disponible sur le site de la sécurité sociale.

En Communauté française, l’accueil des plus petits, entre 0 et 3 ans, qu’il soit subventionné ou non, est toujours contrôlé par l’Office de la Naissance et de l’Enfance. Toutes les informations relatives aux milieux d’accueil sont accessibles sur le site de l’ONE.

A partir de deux ans et demi, l’entrée à l’école maternelle est une étape importante pour votre enfant. Lui en parler, le préparer, choisir l’école qui lui conviendra le mieux sont autant de démarches qui prennent du temps, mais dont dépendra la réussite de cette nouvelle expérience. Pour vous y aider, le Délégué général a participé à l’élaboration d’une brochure à ce propos (voir avec Stephan comment faire un lien avec la brochure « maternelle »).

Dès ce moment, vous serez généralement confronté à l’organisation des temps libres de votre enfant, qu’il s’agisse des moments extrascolaires d’une journée d’école ou des périodes de congé.  De nombreux organismes interviennent, tant pour les écoles de devoirs que pour l’accueil extrascolaire et l’organisation de stages pendant les vacances. N’hésitez pas à faire part de vos demandes auprès de l’école votre enfant, de votre administration communale, des centres sportifs de votre région ou de l’ADEPS. Il existe également certains sites généraux qui vous communiqueront des informations sur les centres de vacances en Communauté française et sur les organismes qui proposent des activités en Région wallonne.

En ce qui concerne la législation, le site de l’ONE pourra vous apporter des précisions sur les écoles de devoirs et l’accueil extrascolaire.

Que faire lorsque votre enfant vit une situation difficile au sein d’une de ces structures ? La première piste à suivre est de contacter les personnes directement responsables pour expliquer vos craintes et questions et tenter d’arriver à résoudre ensemble la situation dans l’intérêt de votre enfant. Si cette tentative échoue, il convient d’en informer les responsables hiérarchiques, qu’il s’agisse de l’administration de l’enseignement, de l’ONE, des responsables communaux ou autres. En cas d’échec, vous pouvez saisir le Délégué général qui s’assurera d’abord que tous les recours ont bien été menés et, le cas échéant, interpellera lui-même les instances responsables.